Histoire

Nugulae en latin sont de petites bagatelles sans importance, des sornettes sans consistance, des balivernes qui ne signifient rien; Mais en vieux français des noisilles sont des noisettes. Il semble pourtant que Nouzilly vienne d’un autre mot tourangeau que l’on rencontre dans le Petit dictionnaire du Parler de Touraine de Jacques-Marie Rougé : Nosilla; il désigne une variété de châtaigne. Nouzilly serait donc dans sa signification ancienne un nom très proche de La châtaigneraie ou Châtenay ou encore Chastenay.

Mais le nom n’a pas pu apparaître très tôt, c’est à dire très tôt avant le IX ou X siècle! D’autres noms sont plus anciens, même sur le territoire de la commune ou dans les environs.

La paroisse me semble provenir d’un démembrement de celle de Neuvy-le-Roi qui avait son église au temps de Grégoire de Tours à la fin du VI siècle. Il raconte en effet comment des reliques de saint André ont été apportées en 524 de Bourgogne par un tourangeau, sans doute en provenance de Constantinople, à l’intention de l’Eglise de Tours, et comment il avait consacré lui-même à Neuvy une église dédié au saint. Saint André est aussi le patron de l’église de Châteaurenault au nord de la Touraine, ainsi que villedômain en la Gâtine de Montrésor dans la Touraine du Sud.

Lorsque vint le temps de construire une église à Nouzilly au IX siècle, elle reçut probablement des reliques de Neuvy et fut ainsi consacrée saint André.

La surface boisée de Nouzilly est actuellement de 44 %; elle devait être moindre au XVII et XVIII siècle, car il y eut des reboisements au cours du XIX siècle, notamment dans la partie méridionale du finage auprès du Mortier, mais aussi à l’est, du côté de la Harlandière, comme le montre la comparaison avec la carte de Cassini dressée à la fin de l’Ancien Régime. C’est donc l’une des plus boisée d’entre les communes de Touraine, loin derrière Saint-Benoît-la-Forêt (70%); dans la Gâtine tourangelle, Nouzilly ne peut rivaliser avec les Essard (55%) ou Ambillou (53,6%), mais la commune ne vient pas très loin derrière celles-ci.

Les temps protohistoriques

Une charte du XIII siècle mentionne des Fossés anciens, les Vetera Fosssata de Nouzilly ; selon toute vraisemblance, elle se réfère à ce qui est connu aujourd’hui sous le nom de Fossés de César, un ensemble bien antérieur à César et qui semble unique en Touraine par son étendue.

Lorsque l’on consulte le plan cadastral, on les voit s’étendre en ligne droite sur des kilomètres ; il y a d’abord ceux qui se dirigent du sud-ouest au nord-ouest de Chamboureau aux Bas-Fossés (un nom caractéristique), en passant par la Guinauderie et la chaussée de l’actuel étang de Charentais (de création récente), mais ils devaient aller plus loin, car ils se prolongent par un chemin rectiligne, presque jusqu’à la Petite Choisille au gué de Longueville. Puis il y a un autre fossé à l’équerre en direction nord-ouest-sud-est qui commence au Carroi de la Croix Blanche et descend en direction du Carroi de la Daumerie.

Le premier tronçon fait 2 kilomètres et un peu plus, le second un peu moins d’un kilomètre. A Cré-sur-le-Loir près de la flèche, il y a ainsi des fossés qui s’étendent sur 3 kilomètres.

il y a donc eu un vaste camp à Nouzilly, qui est peut-être à mettre en relation avec l’extraction du fer, pratiquée très tôt sur le territoire de l’actuelle commune. Par exemple dans le bois de le Tuilerie, où M. Coudrec a retrouvé des zones d’extraction en tranchées et en fosses, et dans les bois de Charentais.

Mais il y a des vestiges plus anciens encore, car ces ferrières ne peuvent remonter au-delà des quelques siècles avant la période historique ; tandis que les Fossés de César que l’on peut voir à Gué-Chapelle sont les fossés d’un éperon barré : un camp préhistorique en triangle d’étendu limitée, là ou se trouve aujourd’hui le château, et comme ces fossés sont doubles, il faut admettre que l’éperon est deux fois barré, par précaution.

Outre cela, l’on trouve un petit menhir, une pierre levée de dimensions modestes entre le Tuffeau et le Hallier, près de la Crois-Saint-André, à un kilomètre et demi à l’est du bourg. On a retrouvé également à Nouzilly un polisseur mobile.

Dans un article sur les Enceintes en terre de Touraine, paru dans le bulletin de la Société archéologique de Touraine en 1984 (tomme 40, p.745-752), Jean-Mary Couderc a présenté les diverses enceintes qu’il a repérées sur le territoire de la commune : Les enceintes de Nouzilly. Il a relevé cinq enceintes d’époques différentes :

L’enceinte de la Petite Boissière, maintenant détruite, à la frontière des finages de Crotelles, de Saint-Laurent-en-Gâtines et Nouzilly : deux fossés perpendiculaires sans talus. Il pensait à une enceinte gauloise, dans une zone de métallurgie. A dire vrai, le Fourneau de Saint-Laurent qui en a gardé le souvenir toponymique semble trop éloigné pour établir une relation (presque deux kilomètres). Ce pourrait être une simple exploitation agricole de l’époque gauloise.

L’enceinte circulaire du Plessis-l’Ormeau : ce serait un fossé de protection médiéval. Il a 75 mètres de diamètre ; la profondeur est d’un mètre cinquante ; il est rempli d’eau presque toute l’année ; l’entrée devait se faire par le nord-ouest, le fossé y est moins profond et il n’y a pas de traces de talus interne.

L’enceinte du bois de Charentais, à deux kilomètres du bourg est certainement liée à la métallurgie, car il y a quelques restes de fourneaux bien conservés qui datent de l’âge de fer, et des amas de scories ; il resterait à l’étudier de plus près.

L’enceinte de Gué-Chapelle que j’ai considérée comme un camp romain, mais qui semble à d’autres plus compétents que moi (J.-G. Sainrat et J.-M. Couderc) un éperon barré. J.-M. Couderc le décrit longuement et note que cette structure est assez rare en Touraine.

Les Fossés de César : ici encore J.-M. Couderc a de longs développements d’un grand intérêt auxquels il faut se contenter de renvoyer. Il retient l’hypothèse d’une enceinte gauloise tardive, servant de défense aux métallurgistes gaulois ou gallo-romains, le mirerai étant abondant près de la ferme de Gué-Chapelle ; mais il reconnait que l’ampleur pose un problème à l’archéologue, car enceinte dit défense éventuelle, et une telle surface requerrait un nombre considérable d’hommes.

En 1846 a paru une brochure de 31 pages de R. Martinet, intitulée : Le quartier des Romains chez les Turons, qui traite du camp de Nouzilly, mis en relation avec les quartiers d’hiver des troupes de César en 57 avant Jésus-Christ, puis en 52 ; l’on sait en effet qu’en 52, en particulier, César envoya deux tribus hiverner chez les Turons sur la frontière des Carnutes : pour l’auteur les fossés de Nouzilly étaient les restes de l’un des vastes camps établis pour la saison. L’hypothèse n’était pas sans intérêt.

Mais Martinet est à retenir surtout pour les traditions qu’il rapporte ; comme il les dit très anciennes, elles remontent au moins à la fin du XVIII siècle :

Une tradition très ancienne, dit-il, semble avoir conservé au bourg de Nouzilly les souvenirs de la splendeur de ce camp qui lui a donné naissance ; cette tradition dit que le bourg de Nouzilly était autrefois une grande ville connue sous le nom de Cité. Il parait que ce village s’était formé près du cimetière des Romains, car on ne peut fouiller la terre au sud du bourg sans trouver des ossements humains.

Il parle aussi des quatre fontaines dont, dit-il, « une tradition populaire a chanté les merveilles… Cette tradition n’a rien d’étonnant, si l’on se rappelle que le culte des aux était commun aux Gaulois et aux Romains »

« On voyait encore il y a cinquante ans, ajoute t-il, et l’on voit peut-être encore, dans la forêt de Nouzilly et à peu près vers le milieu du camp, quelques vestiges d’un vieux chêne connu sous le nom de Chêne-du-Houx, qui paraissait avoir plusieurs siècles d’existence. »

Si ce que dit Martinet est exact, le chêne se serait trouvé plutôt du côté des restes du manoir de Maran qui est en effet situé non loin du centre du camp, mais non dans ce qu’on appelle proprement la forêt de Nouzilly qui est située en dehors, au nord-ouest.

il y a peu de communes en Touraine à présenter un tel ensemble d’ouvrages de terre d’une époque si reculée. il serait urgent de les protéger ou, au moins d’en garder le souvenir par une documentation très poussée.

Qui dit fossé de défense, dit nécessairement défrichements. Il faut admettre qu’une clairière a été créée à une époque très haute eu centre du finage et à l’intérieur de tout le parallélogramme dessiné par les fossés, ainsi que devant ceux-ci. Sans quoi l’existence même des fossés ne se justifierait pas. Nouzilly est donc de plus de dix siècles antérieurs à l’apparition du nom dans les documents écrits.

Il est d’autant plus étrange que l’on n’ait pas encore découvert sur le territoire de la commune des vestiges significatifs de l’époque gallo-romaine. En dehors des scories déjà signalées près des forges et dont la datation est particulièrement imprécise, l’on n’a encore rien trouvé. Des traces d’établissement gallo-romains ont été repérés à Parcay-Meslay, à Notre Dame d’Oë, ainsi qu’à Saint-Laurent-en-Gâtines ; mais rien encore à Nouzilly.

Les premières mises en valeur de l’ancienne clairière et de ses environs ne sont signalées dans les documents écrits qu’au X siècle ; elles sont peut-être bien antérieures, mais nous n’avons pas, pour le moment, le moyen de le savoir.

Parmi les domaines alors signalés se trouvent la ville de Nouzilly avec son église, le domaine de Kersio qui se situe du côté de Baudry, mais comprend peut-être aussi Cérelles qui semble dériver de la même racine, et le Moulinet, au voisinage du finage de Rouziers, dont il semble que la Roche-d’Ambille, autrefois la Roche-aux-Nonnains, ait été distrait au bénéfice de la nouvelle abbaye des moniales de Beaumont-les-Tours, fondée au début du XI siècle par le trésorier Hervé.

Particulièrement intéressant à cause de son nom est le domaine de Néret, qui se trouve en dehors de la commune au sud de celle-ci et proche de Baudry. Le nom vient d’une divinité gauloise des eaux ; on le retrouve dans Néris. Peut-être est-ce un domaine très ancien, le plus ancien des tous ceux que l’on découvre dans cette partie de la gâtine. Il est assez remarquable aussi que l’emplacement de l’ancienne clairière délimitée par les anciens Fossés de César semble occupée par des alleux d’origine laïque, issu des établissements ecclésiastiques. Nouzilly avec son église est qualifiée d’alleu lorsqu’il est donné à l’abbaye Saint-Julien de tours au Xe siècle.

 

Scolaire 2017-2018

 Règlement et tarifs du restaurant scolaire et de la garderie


ALSH

1) pour la journée complète (petites et grandes vacances) :

  • le plafond du prix de l’heure : 1.45 €
  • les tranches de quotient familial : 2 tranches, identiques à celles du mercredi soit :

    Quotient familial entre 0 et 770 € = 0.80 % du QF

    Quotient familial à partir de 771 € = 1.30 % du QF<chasse|>
    2) pour le mercredi en période scolaire :

  • le plafond du prix de l’heure : 1.75 €

    Transport scolaire

    bus-scolaire
    Pour les enfants de Nouzilly et pour les enfants extérieurs à la commune en dehors du regroupement pédagogique avec Crotelles : 85 €<chasse|>
    Réduction de 20 % à partir du 3ème enfant d’une même famille.<chasse|>


    enfants

Les syndicats intercommunaux

 

pays-loire-touraine
Pays Loire Touraine

Président : Claude Courgeau
Mairie BP 4
37530 Pocé-sur-Cisse
02 47 57 30 83 / Fax : 02 47 57 32 53
paysloiretouraine@wanadoo.fr
www.paysloiretouraine.fr


satese
Syndicat d’Assistance Technique pour l’Épuration et le Suivi des Eaux d’Indre-et-Loire

Président : Joël Pelicot
Domaine d’Activités Papillon
rue de l’Aviation
37082 Tours Cedex 2
02 47 29 47 37 / Fax : 02 47 29 47 38
satese37@satese37.fr
www.satese37.fr


sica
Syndicat Intercommunal de la Choisille et de ses Affluents

Président : Sébastien MARAIS
Il a pour compétences l’aménagement, la restauration, l’entretien et la gestion de la Choisille et de ses affluents (berges et lit) dans le respect du Code de l’Environnement.
www.la-membrolle-sur-choisille.fr/


sieil
Syndicat Intercommunal d’Energie d’Indre-et-Loire
Le Syndicat Intercommunal d’Energie d’Indre-et-Loire (SIEIL) est un établissement public géré par un comité syndical regroupant les élus des 276 communes le composant (excepté Tours)… Lire la suite
2-14, rue Blaise Pascal
BP 51314
37013 TOURS CEDEX 1
02 47 31 68 77
sieil@sieil37.fr
www.sieil37.fr

L’énergie du SIEIL à votre service

Le Syndicat Intercommunal d’Energie d’Indre-et-Loire (SIEIL) est un établissement public de coopération intercommunale chargé de développer et renforcer le réseau de distribution publique d’électricité, en contrôlant en parallèle l’activité du concessionnaire Enedis (ex ERDF).
Pour en savoir plus…


spanc
Servie Public d’Assainissement Non Collectif

 

Communauté de Communes du Castelrenaudais
5, rue du Four Brûlé
37110 Château-Renault
02 47 29 57 40
spanc@cc-castelrenaudais
www.cc-castelrenaudais.fr/


scot
Syndicat Mixte en charge du Schéma de Cohérence Territoriale des communautés de l’Amboisie, du Blérois et du Castelrenaudais (SCOT ABC)

Président : Claude Verne
regroupe 44 communes réparties, au nord et au sud de la Loire, sur 4 Communautés de communes : le Castelrenaudais, les Deux Rives, Val d’Amboise et Bléré Val de Cher.
9, bis rue d’Amboise
37530 NAZELLES-NEGRON
02 47 23 47 44
scotabc.syndicatmixte@gmail.com
Pour plus d’informations sur le SCOT, cliquez ici


cavites-37
Syndicat Intercommunal Cavités 37

Président :Christophe Chartin
02 47 45 45 07
06 74 83 13 48
9, allée de l’Impériale
37 550 Saint-Avertin
02-47-28-86-47
cavites.37@orange.fr>->scotabc.syndicatmixte@gmail.com

www.cavites37.com


->Retourner en haut de la page


Les associations socio-culturelles

 Les anciens combattants
 Alain Locatelli
02 47 56 14 92

 alainlocatelli@msn.com


L’Association des Parents d’Élèves

logo-ape
l’APE Nouzilly est une association de parents bénévoles qui œuvre afin de proposer aux enfants et aux familles des activités telles que le carnaval, la marche aux œufs … ces activités font le bonheur des petits et nous permettent de récolter des fonds pour aider l’école dans la réalisation de projets, de voyages… retrouvez nous sur www.apenouzilly.e-monsite.com

 Amélie Duthoit
09 82 35 07 73

  • Présidente : Amélie DUTHOIT
  • Vice présidente : Karine DOURTHE
  • Trésorière : Florence GILBERT
  • Vice trésorière : Valérie PROVOT
  • Secrétaire : Aurélie DOUADIC
  • Secrétaire adjointe : Maud LASNIER

    Chorale l’Écho des GâtinesLa chorale de l’écho des gâtines, affiliée à Générations Mouvement, rassemble près de 60 choristes de Nouzilly et des communes des alentours. Elle travaille à 4 pupitres (soprani, altos, ténors et basses) un répertoire varié qui permet de découvrir les différentes facettes du chant choral. Elle accueille tous les candidats motivés par le désir de chanter ensemble dans une harmonieuse convivialité.
    Contact secrétaire: micheline.bouvet193@orange.fr]<chasse|>
    02 47 56 11 56

     Christine Moussu
    02 47 56 35 26
    06 18 92 29 87


    Le Comité des Fêtes


    Patrick Langlois

     02 34 74 80 12


    Éphémère bals folkComme son nom l’indique, Éphémère est un groupe temporaire qui ne dure que depuis quelques années.<chasse|>
    Né un soir de mai 2003 du défi consistant à animer un bal à Nouzilly, petite commune du nord de la Touraine, en soutien aux activités de l’école publique Jeanne Salmon, le groupe continue depuis près de 10 ans à faire danser et à ravir les oreilles. Depuis 2008, Éphémère a rejoint le Théâtre du Fossé-César, association culturelle de Nouzilly.
    Le groupe est composé de 5 musiciens :

     Gilles Petitjean aux percussions et au chant

     Philippe Coulaud à la flûte, mandoline et au chant

     Danièle Maino à l’accordéon diatonique et au chant

     Yves Baudrier à l’accordéon diatonique, à l’harmonica et au chant

     Thierry Croguennec à la guitare, banjo et au chant
    http://www.ephemere-bals-folk.site


    Latulu

    Bibliothèque de l’école
    Latulu est une association (loi 1901) créée en 1992. Depuis plus de 20 ans maintenant, elle regroupe, en tant que membres, tous les élèves inscrits à l’effectif de l’école Jeanne Salmon.
    A la B.C.D, (Bibliothèque Centre Documentaire), dans un seul lieu de l’établissement scolaire, le but éducatif et pédagogique est de regrouper et de mettre à la disposition de tous les élèves la totalité des livres, fictions et documentaires, ainsi que les revues et autres supports de l’inventaire.
    Les adultes, enseignants, personnes ressources et bénévoles gèrent les prêts et le stock, entretiennent le fonds et procèdent au renouvellement des ouvrages, tout en prenant en compte les demandes des classes.
    Un logiciel simple, utilisable par les grands élèves, permet la gestion informatisée des emprunts, et facilite la tenue précise de l’inventaire.
    La remise en service à l’initiative de la mairie de la liaison Internet du poste de la B.C.D. a grandement facilité le travail et a permis, grâce à un petit réseau de quelques postes, un accès aux recherches informatisées, élargissant grandement, et dans une approche différente, les possibilités documentaires de la B.C.D.
    Sur le plan financier, la bibliothèque scolaire vit des participations volontaires des familles et de la subvention communale.

     Thierry Croguennec

     02 47 56 13 87

     thierry.croguennec@club-internet.fr


    langlois.p@hotmail.fr


     


    ->Retourner en haut de la page


    Le Pic noirpic-noir
    Association crée depuis 1991, elle a pour objet la sauvegarde et la recherche de qualité du patrimoine naturel et historique de Nouzilly, la protection vigilante du milieu de vie de la commune et des écosystèmes. A ce titre elle se préoccupe de la préservation des espèces sauvages de faune et de flore, de la lutte contre les pollutions et de l’aménagement du territoire.<

     Françoise Ledru

     02 47 56 12 14
    pic.noir@hotmail.fr
    http://picnoir-nouzilly.jimdo.com/


    Le Théâtre du Fossé CésarThéâtre, jardin musical, musique, percussions
    Les inscriptions aux activités se font à l’occasion du Forum des associations.

Pour mieux connaitre l’association, voici la présentation du TFC
Yvan Leclerc
02 47 56 41 17
theatre.fosse-cesar@orange.fr

SCENE OUVERTE A NOUZILLY
Le 23 juin dernier, le Théâtre du Fossé-César sur l’initiative de Philippe Coulaud et Thierry Croguennec vous ont proposé une soirée Scène Ouverte.
Ce sont au total 24 artistes, musiciens, humoristes, acteurs et un conteur qui sont intervenus sur 16 séquences pendant plus de deux heures d’un spectacle gratuit. L’entracte fut l’occasion d’un échange convivial autour d’une table chargée des victuailles que chacun avait apportées.
Les prestations d’une grande qualité se sont adressées à un public tout autant qualitatif, mais bien trop peu nombreux.
Une nouvelle édition est prévue pour cet automne, ne la loupez pas. Et n’hésitez pas à proposer votre intervention, la scène est vraiment OUVERTE à tous.


Nouzilly Scrabble Club

 Jean Petitbon
02 47 56 43 01
06 47 85 0 10
petitbonjean@orange.fr


->Retourner en haut de la page


Écolières du Bénin

Pour aider à la scolarisation de fillettes du Bénin, un pays francophone en Afrique de l’Ouest. Au Bénin, l’analphabétisme est dominant chez les adultes et surtout chez les femmes. Les filles scolarisées peuvent mieux participer au développement de leur famille et de leur communauté et se construire un meilleur avenir.<chasse|>

Charlotte Dewavrin
02 47 56 46 77
charlottedewavrin@wanadoo.fr
www.ecolieresdubenin.e-monsite.com


Soleil d’Éthiopie

soleil-d-ethiopiesoleil-ethiopie
« Soleil d’Éthiopie » est une association créée en 2001 afin d’ouvrir une école pour les enfants des rues dans la ville de Djimma qui a la taille de Tours. A l’origine, seulement 30 enfants étaient accueillis ; ils sont près de 300 maintenant : tous les niveaux de maternelle et du cycle primaire sont présents. 10 € par mois suffisent pour prendre en charge un enfant (scolarité, uniforme, repas de midi, salaire du personnel).
Ponctuellement « Soleil d’Éthiopie » vient en aide à de petits jardins d’enfants créés au profit de minorités marginalisées dans des zones rurales reculées du Kaffa au Sud-ouest du pays : construction de deux petits internats, réservoirs d’eau, moulins à grains, achats de terrains et de bétail, cuisine collective, mobilier scolaire, etc…

 Élisabeth et Jean-Louis Bélet
jl-e.belet@orange.fr
 www.soleil-ethiopie.fr/


->Retourner en haut de la page


Enfance, jeunesse

 Groupe scolaire Jeanne Salmon

4 rue des écoles
Directrice : Danièle Gonzalès, 02 47 56 41 40

ecole-jeanne-salmon

 Inscriptions pour la rentrée 2016-2017, pour voir les modalités, cliquez ici

 Règlement du restaurant scolaire et de la garderie


 Classes élémentaires : 02 47 56 41 40

ecole-primaireecole-primaire-cote-rue

 Classes maternelles : 02 47 56 45 05

lecole-maternellelecole-maternelle-1


->Retourner en haut de la page


Restauration scolaire

Les menus

Dossier et inscription :

 en cliquant ici

 à la mairie

 à l’ALSH au 02 47 56 49 95

lalsh


->Retourner en haut de la page


Collège André Bauchant

6, rue de Torchanais
37110 Château Renault
tél : 02 47 56 20 57 / fax : 02 47 29 63 04
http://clg-andre-bauchant-chateau-renault.


Les assistantes maternelles

Pour toute demande d’information générale, contacter la coordinatrice du Service Petite Enfance.
Communauté de Communes du Castelrenaudais
5, rue du Four Brûlé
37110 Château-Renault
Tél. 02 47 29 57 40
petite.enfance@cc-castelrenaudais.fr

Communauté du Castelrenaudais – Service Petite Enfance

  « Plaquette Service Petite Enfance »

  « Planning des ateliers d’éveil sur Nouzilly »


->Retourner en haut de la page